Les steppes du Kazakhstan

Et oui me voilà enfin à la frontière Kazak avec pour objectif de traverser le pays en 5 jours maximum pour éviter l’enregistrement à l’OVIR. (Est-ce obligatoire ? oui/non ? Je préfère éviter la paperasse et puis mon visa russe commence dans 5 jours, je n’ai pas envie d’être en retard). Je fais la rencontre avec Matthias en 1100GS (http://www.matthiasontheroad.wordpress.com) qui comme moi souhaite traverser le Kazakhstan en 5 jours. On expédie les formalités administratives sans aucun soucis, un petit moment de stress quand on nous fait déplacer les motos dans un hangar dans lequel ils sont en train de démonter certaines voitures. Pour nous pas de problème le chien viendra inspecter quelques sacs et on prend la route direction Almaty !

En direction d’Almaty, picture by http://www.matthiasontheroad.wordpress.com

A environ 80 kms d’Almaty la moto se met à bouger et devient vite une baleine à la dérive, crevaison à l’arrière. Bon je me suis entrainé une seule fois avant de partir on va voir si j’ai des restes (Merci à Nanard ATOC-MOTO).

Et c’est parti !

On remarque un petit trou certainement dû à l’énorme clou que j’ai eu dans le Pamir. Il fait assez chaud, je ne perds donc pas mon temps à réparer le chambre sur place, je met celle de secours.
On remet tout ça en place et je redémarre. La moto louvoie mais on ne comprend pas pourquoi. Bref je décide de continuer avec pour objectif d’atteindre Almaty, la route est bonne et on est plus très loin. 30 kms plus loin 2ème crevaison. La chambre est en très mauvais état, impossible de la réparer, j’inspecte rapidement le pneu mais je ne vois rien qui puisse faire ça. On répare la première je referai environ 15 bornes avant de recrever. A 30 bornes d’Almaty les jeux sont fait. Les 2 chambres sont irréparables, je n’ai pas de monnaie local et au bord de la route.

J’arrête une première voiture qui n’a pas la place de transporter la moto, puis une camionnette russe (les engins qu’on ne voit que dans les films en Europe). Petite négociation avec le chauffeur qui veut être payé et Matthias m’avancera de quelques billets Kazak 🙂

Après quelques échanges téléphoniques, nous arrivons à Almaty dans un garage moto. Ivan qui travaille au garage, vit dans la maison juste à côté et nous invite à dormir chez lui.
Je ferai une petite partie d’échec avec un de ses amis Aidar avant qu’on soit invité pour le repas !
Le lendemain, ma carte bleue est HS en plus j’en ai qu’une (quand le sort s’acharne je vous jure…) , Matthias me dépannera financièrement le temps que j’aille faire du change à la banque puisque j’ai encore quelques dollars sur moi.
On change de pneu par le Mitas que je transporte puisque le TKC est éventré par l’intérieur… Problème résolu, petite visite d’Almaty !

Comme dans beaucoup de pays de l’ex URSS on y retrouve de nombreux monuments militaires.

En fait je me suis trompé on n’est pas à Almaty mais à Paris 😉

Dernière soirée à Almaty et cette fois chess game avec Ivan !

Il nous reste donc environ 1200 kms avant d’atteindre la frontière Russe à faire en 3 jours. Sur la route nous retrouvons Tobias & Wolfgang (http://roadstomongolia.com) que j’ai déjà croisé au Kyrgyzstan. Nous sommes maintenant 4 en route vers la Russie !

La route entre Almaty et Semey n’est pas la plus passionnante une belle ligne droite de 1200 kms avec un bitume qui varie entre nids de poules, gravillons, billard, et parfois il n’y a plus de bitume. J’ai du prendre 5 photos en 3 jours.

Nous arriverons sans encombre à la frontière russe après 2 nuits into the wild !

Le Kazakhstan est immense, il y a certainement de nombreuses choses à voir mais les distances rebutent un peu. Je n’avais de toute façon pas le temps de m’y attarder en raison du visa russe qui approchait. La région autour d’Almaty est plutôt sympa et montagneuse, il y a apparemment beaucoup à faire.

A refaire par curiosité !

Un grand merci à Matthias pour le coup de main moral & financier. Je n’ai toujours pas de carte bleue mais le liquide me permet de m’autofinancer sans problème pour le moment. Ma nouvelle carte devrait arriver en Russie dans quelques jours.

Prochain épisode : l’Altaï Russe

Publicités

4 réflexions sur “Les steppes du Kazakhstan

  1. La camionnette est une Uaz je pense. Il existe également en combo… Je rêve d’en avoir une, mais la consommation, plus de 16l/100km me freine un peu😢…
    Toujours de lire les récits de voyage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s