A travers les balkans – de Bosnie en Macédoine

Après la Croatie je me dirige dans les terres pour faire une diagonale en direction de la Turquie.
Mon premier arrêt se fera en Bosnie à Mostar. Une ville chargée d’histoire qui porte encore les stigmates de la guerre.

Le centre historique avec le fameux pont ont été parfaitement restaurés. C’est la partie touristique, on ne peut pas faire 10 mètres dans ses petites rues pavées sans croiser une boutique de souvenirs. Mais qu’importe j’apprécie tout de même de déambuler dans ces rues.

Une vue du pont depuis la terrasse de mon hôtel à la tombée de la nuit. (Et oui ce soir là c’était grand luxe)

Mostar

Par contre dès qu’on sort de la bulle touristique, les maisons en ruines ou les bâtiments criblés de balles font parti du décors. Étrangement je n’ai pas croisé beaucoup de touristes en dehors du monde merveilleux qui gravite autour du pont.

Mostar

Malheureusement je n’ai pas eu le temps de visiter certains lieux il faudra donc revenir !
Je repars de Mostar avec une petite bouteille de vin blanc de la région offerte par mon hôtel. (La grande bouteille ne passait pas dans les valises dommage …)

Et hop me voilà au Monténégro. Ayant déjà fait la baie de Kotor il y a 2 ans cette fois-ci je me focalise sur les montagnes.

un peu de neige au Monténégro

La route reste relativement propre malgré quelques gravillons & nids de poules. Quelques kilomètres plus loin je me retrouve en face d’un mur de neige impossible à contourner. Demi-tour !

C’est à ce moment là que je vais faire la rencontre de Vitaly et Vera. Un couple russe en crosstourer qui profite de leur 2 semaines de vacances pour sillonner les petites routes des Balkans. On décide de faire la route ensemble jusqu’au Kosovo. La route étant bloqué cela nous oblige à faire un beau détour mais qu’importe nous verrons de magnifiques paysages.

Monténégro

Les grands axes sont en très bon état, mais le trafic est parfois dense et de nombreux camions utilisent ces routes de montagnes. Au détour d’un virage nous nous arrêtons pour manger vers 17h. Les russes sont accueillis à bras ouvert à chaque arrêt. La communication est bien marrante puisque le même mot en russe ne signifie pas la même chose dans les pays slaves mais ils y arrivent et moi je suis  (l’anglais ne sert à rien ici).
Au final une sorte d’aligot arrive sur la table. On arrivera à manger la moitié du plat, c’est du costaud !

aligot au monténégro ?!

La route de montagne qui mène vers le Kosovo est vraiment désertique en mauvais état, avec des voitures abandonnées. « La colline à des yeux » diront certain. Bref ça ne donne pas envie de s’arrêter et forcément on terminera cette route de nuit ! (Merci les longues portées)
Grâce aux indications d’un local et un grand sourire quand il aperçoit la plaque russe (je vais changer d’immatriculation si ça continue) direction l’hôtel.

Le lendemain après un col rempli de gravillons et de neige nous arrivons au Kosovo et direction Pec ! (il faudra nous acquitter de 15€ pour payer l’assurance, la carte verte n’étant pas valable ici). La ville est grande, pas mal de trafic et nous cherchons un endroit pour prendre un café. Arrêté sur la chaussée une voiture de police s’arrête et le policier s’exclame « Vous parlez français ? » Les russes se retournent et me voilà la nouvelle attraction du moment ! Finalement le binôme franco-russe fonctionne plutôt bien dans les balkans.

En terrasse à Pec

L’après midi nous allons passer par les Gorges de Rugova. Le policier nous indiquera aussi la route à prendre.
Un endroit magnifique qui me rappellera un petit peu le canyon d’anisclo en Espagne.

gorge de rugova
gorge de rugova

Nous sommes au nord ouest du Kosovo en plein après-midi et ils sont un petit peu en retard sur leur planning, on décide de pousser jusqu’à Skopje en Macédoine. L’après-midi ne sera pas de tout repos et nous y arrivons vers 20h après un petit passage au radar pour moi. (79 pour 50). Le policier sera clément et me laissera repartir, ma plaque française m’a aidé sur ce coup.

Un petit repas et en pleine nuit ils décident de reprendre la route pour aller vers l’Albanie. Nous nous séparons ici après ces 2 jours bien rigolo en leur compagnie. Ils sont de Moscou alors on s’est donné rendez-vous fin juillet après mon passage en Mongolie.

La Macédoine et la Bulgarie se feront très rapidement pour moi. Je dois aussi rattraper mon retard pour avoir plus de temps en Turquie, afin de faire mes demandes de visas et visiter.

2 petites vidéos des balkans sont déjà disponibles sur ma chaine youtube PxP2k

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s